gilles tandy« A la maison de retraite du 106, les patients sont venus nombreux en fauteuil ou déambulateur pour participer ce 20 septembre 2013 à l’école de fans des Olivensteins. Ils ont pu reprendre en chœur « Euthanasie » en se lançant des cathéters et se baver dessus sur « Je suis fier de ne rien faire » avant de regagner leur chambre vers 16h30.  Le leader Gilles Tandy et ses acolytes alcooliques n’avaient pas joués ensemble depuis les années 80.  On se demande d’ailleurs toujours pour quelle autre raison que de se coller la honte, ils ont décidé de se reformer pour on espère un ultime concert. Dans les couloirs de l’hôpital précédent l’évènement gériatrique, les anciens combattants ont pu se la péter grave en se racontant leurs souvenirs de guerre Punk. Fort de son succès, l’idée d’un « keupon vieux con tour » serait même à l’étude pour toutes les bonnes maisons de retraite et du service polyarthrite, on laisse aussi entendre que L’équipe de « star 80 » mené par Jean luc Lahaye et Desireless en tremblent dans leur damart. Il faut dire qu’il y a de quoi car Ti’ Bob,  Métal urbain et starshooter auraient d’ores et déjà donné leur accord....

A la lecture de ces prochaines réjouissances, le rock reporter Gilles Verland aurait même sauté en marche de son Stannah (célèbre marque de fauteuil électrique monte escalier) en nous rappelant ainsi qu’un vrai punk est un punk mort ! Merci à toi gilles !! RIP »